Microsoft rachète Linkedin pour 26,2 milliards d’euros

Microsoft rachète Linkedin pour 26,2 milliards d’euros

Le directeur général de microsoft, Satya Nadella, a décidé de lever la voile sur son lourd investissement de plus de 26 milliards de dollars. Avec cette somme conséquente, il a pris l’initiative de racheter LinkedIn, le réseau professionnel connu à travers le monde entier. Le lundi 13 juin, il a fait connaître au public, par le biais d’un communiqué, les négociations exclusives que sa firme entame pour le rachat de ce réseau social professionnel.

Quelles sont les intentions de microsoft avec ce rachat colossal ?

microsoft.jpg

Ce rachat de Linkedin est une importante initiative marquant l’histoire de microsoft. D’après Satya Nadella, il s’agit d’une initiative ouvrant vers la croissance des deux parties. Pour sa part, Jeff Weiner a mis l’accent sur le fait que la nouvelle collaboration avec microsoft sera une réelle opportunité pour donner un nouveau point de vue sur le fonctionnement du monde. M. Nadella s’intéresse particulièrement au développement de logiciels de gestion de la firme, dont Office 365 et Dynamics. Il considère le mariage des deux domaines d’activités différents des deux sociétés comme une source de richesse. LinkedIn est spécialisée dans la commercialisation des outils de ressources humaines. Tandis que microsoft œuvre dans le domaine de la conception de logiciels maison.

Quelle suite pour Microsoft, le rachat d’une autre grosse entité ?

quelle-suite-pour-microsoft-le-rachat-dune-autre-grosse-entite.jpg

La transaction a déjà été signée par les directeurs des deux firmes. Les deux parties n’ont ainsi qu’à attendre l’approbation des actionnaires de LinkedIn. Ce rachat d’une grosse entité permet certainement à microsoft d’encourager les professionnels à rester en contact. Cette initiative améliorer l’échange social. Linkedin pourra ainsi durer plus longtemps. La longue durée de vie de ce réseau professionnel sera encore favorisée par les publicités de Google et archives photographiques de Facebook. Cette acquisition conséquente répond ainsi à la soif de microsoft d’avoir quelque chose de structuré.